vusurleweb.fr

 Newsletter: 

respire affiche
« Respire », c’est l’histoire de Charlie (Joséphine Japy), lycéenne asthmatique et fragilisée par un univers familial instable, qui fait la connaissance en cours d’année de Sarah (Lou de Lâage), une jeune fille voluptueuse, enthousiaste et mystérieuse qui va tout de suite l’envoûter.

Fusionnelle, leur amitié va progressivement évoluer vers l’influence manipulatoire, la possessivité et la dépendance.
On retient son souffle pendant 1H32. Ce drame psychologique nous jette dans le cercle vicieux et haletant de la manipulation.
Cette adaptation cinématographique est tirée du roman éponyme d’Anne-Sophie Brasme qui a inspiré la jeune actrice et réalisatrice Mélanie Laurent (Inglorious Basterds, Je vais bien ne t’en fais pas…)
Elle passe une fois encore derrière la caméra pour mettre en scène le destin sentimental (mais exempt de toute dimension homosexuelle telle que « la vie d’Adèle ») de deux lycéennes, qui s’éprennent amicalement l’une de l’autre.
Cette amitié est vue d’un œil distant et « externe », celui du spectateur qui ne peut lire dans les pensées des protagonistes mais se crée son propre avis à travers les scènes qui lui sont dévoilées. Il est amené à se questionner, se surprendre, comprendre de façon subjective. Mais sans réponse définitivement écrite ou observée.

Mélanie Laurent, s’inspirant de l’œuvre littéraire, peint une relation qui tombe presque dans la perversité, ou se muent d’incessantes ruptures de tons qui laissent le public dans l’étonnement : de la jalousie à l’indifférence, de la proximité à l’éloignement. Autant de paradoxes abordés qui permettent d’accentuer la profondeur du drame qui se joue à l’écran.

Un drame qui se déroule en crescendo pour ouvrir les portes du suspens et permettre au spectateur de se fondre dans la peau des héroïnes ou plutôt des « anti-héroïnes ».

Sorti le 12 novembre en salle, le film est toujours à l’affiche. Il a le mérite de peindre la réalité du harcèlement moral à l’école, sans naïveté. Il invite le spectateur à réfléchir à la complexité des relations humaines et à l’influence que les rencontres exercent parfois sur notre personnalité, et sur notre vie.
On en ressort grandis.

Laura

21 ans, étudiante en communication digitale à l'ISCOM Paris, je m'intéresse particulièrement aux stratégies de marques sur le web mais également à l'art et à la littérature. Je partage avec vous des découvertes, des analyses, des avis, des coups de coeur. "Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses" Denis Diderot

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Vu au ciné cette semaine...The Grandmaster
Vu au ciné cette semaine... World War Z
Vu au cinéma cette semaine... La French

Comments are closed.