vusurleweb.fr

 Newsletter: 

photo couv

Après une semaine de teasing intense sur les réseaux sociaux, la Maison Chanel a enfin dévoilé « Réincarnation » dans son intégralité, son mini-film réalisé pour le défilé Métier d’Art à Salzbourg en Autriche.

Les rumeurs dans le monde de la mode vont bon train depuis la diffusion de photos et d’extraits vidéo de Cara Delevingne et Pharrell Williams, elle it-girl confirmée de sa génération et lui référence musicale contemporaine.

Les internautes se doutent d’une collaboration du chanteur avec le directeur artistique de la maison Karl Lagerfeld depuis que des photos du duo avaient été postées sur les réseaux sociaux au début de l’automne. La collaboration de Cara Delevingne avec la Maison Chanel n’est plus à rappeler : la jeune mannequin a bénéficié d’une grande visibilité lors du défilé de la marque au Grand Palais sur le thème du « shopping center », show qui avait fait le buzz de par sa scénographie recherchée.

Ils sont aujourd’hui tout deux les acteurs principaux de « Réincarnation », mais pas que : Cara diversifie encore une fois ses nombreuses activités (mannequin, actrice) et pose sa voix sur « CC the World », chanson entièrement composée par Pharrell constituant la bande-originale de cette vidéo. Le titre de la chanson est évocateur car il fait écho tant aux deux « C » de Chanel mais aussi à l’Impératrice Sissi.

En effet, ce scénario est construit sur fond historique, à l’époque de l’Autriche et de l’Empire austro-hongrois : Cara est grimée en l’impératrice Sissi tandis que Pharell représente l’Empereur Francois-Joseph Ier. Leurs valses endiablées ne seraient qu’une parenthèse dans l’imagination de la créatrice, jouée par Geraldine Chaplin.

Car sous les jolis décors et les costumes d’époque, se trouve en fait une histoire anecdotique de la marque : ce mini-film revient sur un moment primordial de la vie de Gabrielle Chanel qui, en villégiature en Autriche, tombe amoureuse de la veste d’un garçon d’ascenseur dans un hôtel. Elle se l’appropriera et en fera une pièce féminine iconique une dizaine d’années plus tard. Vous connaissez la suite.

Ce qu’on en pense : 

La Maison Chanel a réussi un teasing bien orchestré à travers le buzz que les clichés ont suscité notamment sur les réseaux sociaux. Les photos et extraits vidéos ont bénéficié d’une viralité exceptionnelle, étant donné la popularité des deux guest-stars et ont été relayés sur l’ensemble des médias spécialisés dans la mode, tant web que print.

L’alliance d’un fond historique et d’une anecdote de marque significative nous fait plonger dans l’univers Chanel : des décors, des costumes, du story-telling et on aime ça .

Une seule note négative ? La bande-originale répétitive, notamment le « Sissi », qui résonne une bonne cinquantaine de fois dans nos oreilles et qui tend à nous irriter à la fin.

Ci dessous, le lien de la vidéo:

Pauline Mahon

Etudiante en communication digitale, amatrice de gastronomie et rédactrice web à mes heures perdues

More Posts

Follow Me:
LinkedInPinterest

Jusqu’où iriez vous pour avoir un paquet de chips gratuit?
Pub Loto - Dur, dur d'être millionnaire
Twitter résume l'année 2012 en vidéo

Comments are closed.